La cellule de Jumet en Floride - Tueries: l'ADN de Lekeu

A la suite du décès inopiné de l'ex-gendarme Martial Lekeu, deux magistrats et deux enquêteurs de la cellule 'Tueries du Brabant' ont quitté la semaine dernière la Belgique pour se rendre en commission rogatoire à Orlando, en Floride. Objectif: rapporter des prélèvements sanguins et de tissus qui doivent permettre d'effectuer la comparaison avec les cartes génétiques établies dans le cadre des enquêtes sur les tueries du Brabant, sur la base d'indices matériels déjà anciens, comme des cheveux, deux chapeaux, des restes de salive sur des timbres-poste ou sur des mégots de cigarette.

Martial Lekeu affirma au cours des années 80 avoir vu des plans qui correspondaient aux attaques des tueries. Son nom est cité dans plusieurs dossiers, comme celui de l'attaque de la fabrique de gilets pare-balles à Tamise en 1983. C'est d'ailleurs peu après que Lekeu décida de s'exiler en Floride.

Bron: Le Soir | René Haquin | 26 juni 1997

Martial Lekeu overleed ten gevolge van een hartstilstand op 8 juni 1997 op de openbare weg in Orlando. Naar aanleiding van zijn plotse overlijden werd door het CWB een rogatoire commissie uitgestuurd die de omstandigheden van zijn overlijden onderzocht heeft, stalen heeft genomen en documenten heeft ingekeken en in beslag genomen. Daarbij werd niets gevonden over zijn lidmaatschap van de Groep G, noch over de rijkswacht, noch over de Bende van Nijvel.

La commission rogatoire n'a rien trouvé de significatif - Tueries: dernières analyses sur Lekeu

Le décès inopiné, à Orlando (Floride), de l'ex-gendarme belge Martial Lekeu, survenu le 8 juin dernier, a donné lieu comme on sait à l'envoi à la fin de juin d'une commission rogatoire conduite par le magistrat instructeur en charge des dossiers des tueries du Brabant, Jean-Claude Lacroix.

Le nom de Martial Lekeu étant cité dans deux dossiers des tueries (les attaques meurtrières sur la fabrique de gilets pare-balles de Tamise et sur le Colruyt de Nivelles les 11 et 17 septembre 1983, pour lesquelles fut utilisée une voiture Saab 900 Turbo volée à Braine-l'Alleud le 8 juin 1983 et abandonnée à Braine-l'Alleud la nuit de l'attaque du Colruyt), les enquêteurs carolos ont d'abord voulu s'assurer que le décédé était bien Lekeu et que sa mort était bien naturelle.

Ils ont eu accès au rapport d'autopsie et aux examens toxicologiques déjà effectués en Floride. Le corps a été formellement identifié, l'autopsie pratiquée sur place a conclu à un infarctus survenu sur la voie publique. Sur des photos prises lors de sa récente incarcération à Orlando à la suite de menaces et de coups, Martial Lekeu apparaît physiquement délabré, amaigri, quasi méconnaissable.

Des caisses de documents

Divers prélèvements revenus par conteneurs spéciaux doivent cependant faire encore l'objet d'analyses en Belgique, pour exclure toute hypothèse d'intoxication ou d'empoisonnement, et pour permettre la comparaison de l'empreinte génétique du décédé à celles d'auteurs ou de complices éventuels des tueries, dont disposent les enquêteurs de Jumet.

Les prélèvements nécessaires ont pu être faits avant que le corps de Martial Lekeu soit incinéré comme il l'avait souhaité. Les résultats des analyses devraient parvenir à Jumet pour la fin de l'été. Plusieurs caisses de documents divers provenant notamment de son agence de détectives à Orlando (l'International Intelligence Service) ont pu être examinés sur place, en présence de l'adjoint au shérif du comté.

Les enquêteurs belges ont pu prendre copie de certains documents confirmant que Lekeu avait collaboré avec les douanes américaines. Mais, à première vue, rien de significatif. Rien sur son appartenance au groupe G (qui regroupait dans les années 70 les gendarmes membres du Front de la jeunesse), rien sur la gendarmerie, rien sur les tueries du Brabant. Les enquêteurs belges ont aussi rencontré l'ex-épouse (américaine) de Lekeu, qui leur a montré aussi des documents.

Bron: Le Soir | René Haquin | 12 juli 1997

63

De band tussen Degrelle en Lekeu, uit de nota's van Willy Acke:

Lambert, drukker uit Schaarbeek
Extreem-rechts
Bracht Lekeu in contact met Degrelle

Iemand enig idee wie deze 'Lambert' is?

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube
Ben wrote:

Door Christian Smets werden ook cursussen gegeven om te leren hoe iemand te schaduwen. Laatsgenoemde heb ik nooit ontmoet, maar jongeren die ik heb opgeleid, hebben me erover gesproken.

Merovinger wrote:

Tot september-oktober 1982 gaf ik trainingen, rond de periode dus waarin ik wapens ben gaan leveren, zoals ik gisteren heb verklaard.

Twee stukken uit een verklaring van Lekeu die voor Chooz en de diefstal in Dinant misschien niet onbelangrijk zijn.

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

65

Ben wrote:

Lambert, drukker uit Schaarbeek
Extreem-rechts
Bracht Lekeu in contact met Degrelle

Iemand enig idee wie deze 'Lambert' is?

Die drukker komt ook aan bod in het verslag van de Tweede Bendecommissie:

In het raam van mijn extreemrechtse ideeën had ik meermaals een ontmoeting met drukker (...). Hij woonde in Schaarbeek. Ik vergezelde hem naar een hotel waar een vergadering van gewezen SS'ers plaatsvond. 

Zie deze post van Merovinger voor de volledige tekst » Forum

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

66

(...) In het onderzoek naar de Bende van Nijvel blokkeren de Amerikaanse autoriteiten volgens de Belgische speurders drie dossiers. Een eerste waarin het Amerikaanse gerecht dwarsligt, betreft de overheveling van de inhoud van de computer van ex-rijkswachter Martial Lekeu. Midden de jaren 80 en net voor de tweede reeks Bende-aanslagen week de rijkswachter uit naar de Verenigde Staten.

Het gerecht vermoedde dat Lekeu meer wist over de Bende van Nijvel. Hij werd zelfs meermaals aangewezen als een van de verdachten van de bloedige overvallen. Zelf ontkende hij een lid van de Bende van Nijvel geweest te zijn. In juni 1997 overleed Martial Lekeu en meteen trok de cel-Jumet naar Orlando om materiaal in beslag te nemen voor een DNA-analyse. Daaruit bleek dat Lekeu niet een van de Bende-doders was.

De speurders verhoorden ook verschillende personen die Lekeu in Orlando gekend hebben en leerden uit officiële documenten dat Lekeu als undercoveragent was opgetreden voor de Amerikaanse douanediensten. Eén getuige vertelde de speurders dat Martial Lekeu al zijn informatie in zijn computer had opgeslagen. Het FBI werd ingeschakeld om de computer in beslag te laten nemen, wat ook gebeurde. Maar sindsdien heeft het Belgische gerecht niets meer over de computer of de informatie die in de computer was opgeslagen, vernomen.

Lees hier het hele artikel » Nieuws

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube