1

Claude Haulotte was politieagent in Waver. Op 30 september 1982 werd hij op 33-jarige leeftijd door de Bende van Nijvel vermoord tijdens de overval op de wapenwinkel van Daniel Dekaise.

Hieronder een kort interview met de weduwe van Claude Haulotte:

"Claude restera l'homme de ma vie"

La veuve de la première victime des tueries n'a pas oublié...

La première victime, tuée il y a exactement 25 ans, était policier à Wavre: Claude Haulotte avait 33 ans. Ses parents Marie et Maurice, qui était greffier de justice et est décédé l'an passé, ont vécu jusqu'à la fin en portant le deuil de leur fils.

Dernier témoin à pouvoir parler de Claude Haulotte, sa veuve, Jacqueline, ne s'est pas remariée: nous l'avons retrouvée. Après le drame, Jacqueline a quitté le Brabant wallon. Ses souvenirs s'estompent et Jacqueline s'en désole. "Je ne sais même plus dire ce que nous nous sommes dit la dernière fois. Claude, qui avait d'abord été agent d'assurances à la Winterthur, adorait ce métier de policier. Je sais que c'est par hasard qu'il se trouvait pas loin de l'armurerie Dekaize: on l'avait appelé pour un chien errant; il est tombé dans ce hold-up. Claude était très bon tireur: il aimait la chasse. Mais il n'avait que trois balles dans son chargeur.

"Les détails, je n'y ai jamais eu droit. Je ne sais même pas s'il a fait feu. Nous n'avions pas d'enfant. Claude était profondément bon, généreux, serviable. Quand il est mort, je n'ai eu droit à aucun soutien: les bureaux d'aide aux victimes n'existaient pas comme aujourd'hui.

"Ses parents ont conservé son képi qu'ils gardaient dans leur living avec la date de leur calendrier arrêtée au 30 septembre 1982. Claude est resté l'homme de ma vie. Ce n'est que depuis 1999 (après 17 ans donc, NdlR) que je touche une pension de veuve, environ 1.750 euros qui me permettent de vivre."

Bron: La Dernière Heure | 28/09/2007

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Share

Claude Haulotte was een paar dagen of weken voor de overval op Dekaise al slachtoffer geworden van een verkeersagressie:

L’agent Haulotte venait de reprendre [onleesbaar] repos : il avait déjà été victime de la vindicte d’un automobiliste qui, à Louvain-la Neuve, l’avait rouée de coups. L’affaire doit passer dans les prochaines semaines devant le tribunal correctionnel, ou l’automobiliste aura à répondre aussi de vol de voiture.

Bron: Le Soir | Jean Vandendriessche | 2 oktober 1982

Share