nostra wrote:

Mij lijkt me dat ze de VW Santana uit Lembeek op het oog hadden van in het begin, een soortgelijke auto hebben gezocht om de nummerplaat van te stelen, en als ze die vinden (DSN 237) vlakbij een auto carjacken (de Austin) om naar Lembeek te rijden.

Waarom zoeken ze net in Elsene een VW Santana? En waarom alleen voor de nummerplaat? Waarom stelen ze niet ineens die VW Santana? Omdat er geen sleutel op zit zoals in die garage?

Dat alles toont volgens mij aan dat ze al gepland te werk gaan, maar dat de daders hier geen ervaren autodieven zijn. Eerder het inbrekerstype - gaan kijken waar en hoe de buit kan worden gestolen, en dan een plan opstellen om het te doen.

Nostra, dat is ook mijn visie, enkel het laatste punt. Het waren zeker ook geen traditionele inbrekers, daarvoor hebben ze teveel kabaal gemaakt bij hun andere misdaden. Tevens de Santana is waarschijnlijk voor andere doeleinden gestolen dan die paar overvallen/diefstallen. Ook het feit dat ze een nieuwe ongeschonden met sleutels voorzien wagen nodig hadden doet anders vermoeden.

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

Vandaag is het, dag op dag, 35 jaar geleden dat de Bende van Nijvel haar wansmakelijk parcours is begonnen door het stelen van de Austin Allegro in Elsene.

De diefstal van de eendenroer telt niet mee?

44

Merovinger wrote:

Vandaag is het, dag op dag, 35 jaar geleden dat de Bende van Nijvel haar wansmakelijk parcours is begonnen door het stelen van de Austin Allegro in Elsene.

Gilbert Dupont heeft er een artikel over geschreven:

Il y a 35 ans commençaient les tueries du Brabant

C’était les 10 et 11 mai 1982 : un vol de voiture à Watermael-Boitsfort ne montrant vraiment pas de grands professionnels.
Le 10 mai 1982, une vieille voiture était volée à Watermael-Boitsfort.

Elle allait servir le lendemain à voler une voiture neuve, qui allait servir quatre mois plus tard à braquer une épicerie à Maubeuge puis l’armurerie Dekaise à Wavre. Ainsi commençaient les 10 et 11 mai 1982 - il y a 35 ans jour pour jour - les tueries du Brabant, par deux vols banals de voitures.

Dans cet article, le lecteur trouvera des détails inédits sur ces deux vols. Puis, nous lui poserons une question.

Le lundi 12 mai 1982, vers 22 h, avenue d’Italie à Watermael-Boitsfort, a d’abord lieu le vol d’une Austin Allegro. On sait qu’avant de s’emparer de l’Austin, les auteurs, au nombre de deux, ont échoué à voler une première voiture de cette avenue d’Italie.

De rest zit achter een betaalmuur »  www.dhnet.be

eenhoorn wrote:

De diefstal van de eendenroer telt niet mee?

Terechte opmerking.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

De daders van de diefstal waren een lange, magere vijftiger met grijs haar en een snor en een andere, veel jongere dader. Van de tweede dader beschikken we over robotfoto nr. 17, waaraan zowel Jean Marie Tinck als Bouhouche gekoppeld werden. Gilbert Dupont benadrukt in zijn artikel van 11/05/2017 dat de daders bijzonder amateuristisch te werk gingen. De bestuurder van de Austin Allegro meende later een zekere C.D te herkennen (geboren in 1930), maar trok later zijn getuigenis weer in omdat hij bëinvloed zou zijn. Guy Bouten en Charlie Hédo zijn er zeker van dat C.D. Claude Dubois is, hoewel de geboortedata niet kloppen.

De 'oude' wordt hier beschreven als lang en mager, terwijl de robotfoto's van de oudere dader toch een eerder corpulente man tonen.

Over robotfoto 17 is er ook een hele sterke gelijkenis met de robotfoto gemaakt na de moord op de PLO-persoon in Brussel op 1 juni 1981. Zie » Forum

Daar is er sprake van een beroepsdoder en zocht men in huurlingenmilieu's om de moord uit te voeren. Tevens is de omgeving - het kerkhof van Elsene - ook voor de Santana niet onbelangrijk.

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

47

Ben wrote:

Gilbert Dupont heeft er een artikel over geschreven:

Het volledige artikel, met dank aan één van de forumleden:

Il y a 35 ans commençaient les Tueries du Brabant

C’était les 10 et 11 mai 1982: un vol de voiture à Watermael-Boitsfort ne montrant vraiment pas de grands professionnels.

Le 10 mai 1982, une vieille voiture était volée à Watermael-Boitsfoirt. Elle allait servir le lendemain à voler une voiture neuve, qui allait servir quatre mois plus tard à braquer une épicerie à Maubeuge puis l’armurerie Dekaise à Wavre. Ainsi commençaient les 10 et 11 mai 1982 - il y a 35 ans jour pour jour - les tueries du Brabant, par deux vols banals de voitures .

Dans cet article, le lecteur trouvera des détails inédits sur ces deux vols. Puis, nous lui poserons une question.

Le lundi 12 mai 1982, vers 22h, avenue d’Italie à Watermael-Boitsfort, a d’abord lieu le vol d’une Austin Allegro. On sait qu’avant de s’emparer de l’Austin, les auteurs, au nombre de deux, ont échoué à voler une première voiture de cette avenue d’Italie.

Ils ont fracturé la portière puis, soit ignorant comment la démarrer sans clé, soit qu’ils aient été dérangés, ils se sont rabattus sur le conducteur de cette Austin Allegro grise qui se parquait devant le numéro 32. ce dernier, un représentant de commerce, a vu les auteurs qui agissaient à visage découvert: des francophones. Les auteurs s’y prennent mal avec la marche arrière. C’est une voiture en mauvais état, poussive, et son réservoir est quasi vide.

Toutes sortes de théories sont apparues sur les tueries du Brabant. Gladio? WNP? CIA? Extrême droite? Services secrets belges? Etrangers? Militaires? Gendarmes?

Et voilà la question annoncée: ces gens-là ont-ils besoin de voler une voiture? Quand tout commence le 10 mai 1982, on les voit incapables, à deux, de voler une voiture sur un parking. Incapables d’une marche arrière. Tout juste capables de voler une voiture bas de gamme à un homme qui se gare? Comment concilier avec les théories de "grands professionnels" et de "coup d’Etat" qui foisonnent aujourd’hui? (1)

Et, donc, l’Austin sert le lendemain 11 mai 1982 à voler dans le showroom d’un concessionnaire à Lembeek, la VW Santana qu’il utiliseront en septembre à Maubeuge puis Wavre. Cette fois, la clé est dans le contact. Les tueurs, ces grands professionnels des grandes théories, incapables de voler une voiture sur un parking, avaient besoin pour voler une voiture que la clé se trouve dans le contact.

Qu’apprend ensuite ce vol commis il y a 35 ans? Qu’il a eu lieu avenue d’Italie à Watermael, à la limite d’Ixelles. Et que son kilométrage correspond à la distance quand l’Austin est retrouvée à Lembeek: il n’y a pas eu de détour, l’Austin volée avenue d’Italie est restée après le vol dans le sud de Bruxelles.

Ajoutez que la VW Santana volée à Lembeek a été vue avenue de la Couronne et au cimetière d’Ixelles - est donc revenue dans le même coin d’Ixelles - et fut abandonnée plus tard à Uccle, de l’autre côté du bois. Tout ramène à Bruxelles. Mieux: au sud de Bruxelles.

Enfin: les deux auteurs agissaient, le 10 mai 1982, à visage découvert. (2) Un vieux (dans les 50 ans, moustache, cheveux ondulés grisonnants), et un beaucoup plus jeune, 1m80, mince, moustache. La description du premier semble omniprésente dans les tueries jusqu’à celle d’Alost en 1985. Cet homme aurait actuellement 85 ans: sans doute décédé?

Le second revient régulièrement avec un rôle majeur dans les tueries en 1982, 1983 et 1985: c’est lui qui commettra à lui seul la plupart des 28 assassinats attribués à la bande: le chef des tueurs. Vu son âge en 1982, celui-là peut parfaitement être toujours vivant. Et l’on peut affirmer aujourd’hui que le propriétaire de l’Austin Allegro a eu énormément de chance le 10 mai 1982. Enormément.

Bron: La Dernière Heure | Gilbert Dupont | 10 mei 1982

(1) Gilbert Dupont maakt hier een veel voorkomende fout: een motief zoeken dat van toepassing is voor alle feiten van de Bende van Nijvel.
(2) Dupont ziet in de twee daders de 'oude' en de 'killer', een gegeven waar amper elementen voor zijn en dat volgens mij ook niet correct is.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube