31

Ben wrote:

Agé aujourd'hui de 85 ans, Marius Bertella, qui a fait partie du conseil d'administration du casino, sera décrit par les enquêteurs, dans leur PV de synthèse de 2007, comme l'ancien chef de la bande des Trois Canards, du nom de l'illustre bar de Pigalle dont il était propriétaire. Un bar également fréquenté par les Zemour. La bande aurait racketté violemment les tenanciers de bordels parisiens dans les années 1960. "Un rapport basé sur des torchons pour lesquels des journalistes ont été condamnés", a soutenu l'avocat des Bertella, Me Olivier Martins, en soulignant que ses clients avaient un casier vierge.

Hieronder nog wat meer informatie over de 'Bande des Trois Canards':

La bande des trois canards, brièvement évoquée dans les articles consacrés à Gaëtan Zampa et à Jacky le Mat, a pris le nom du bar qui constituait son quartier général, situé à Paris, 48, rue de la Rochefoucault. Celui-ci était la propriété depuis 1951 d'un des membres du groupe, Marius B. Mais c'est dans le sud, notamment sur la côte d'azur, que la bande des trois canards va faire ses classes. Elle était alors constituée de jeunes truands marseillais, ses principaux membres s'appelant Marius Bertella, Eugène Matrone et Gaëtan Alboreo.

Le métier de racketteur appris et maîtrisé, la bande va migrer sur Paris. Sa période faste va durer dix ans, entre 1955 et 1965. Dix ans durant lesquels ses membres vont racketter les tenanciers d'établissements parisiens, avec une préférence pour les bars et les hôtels, mais aussi pour les types tranquilles, peu aptes à se rebeller. C'est en ce sens que la bandes des trois canards se révélera être une magnifique école du crime organisé. De nombreux truands, et pas des moindres, y sont en effet passé. On citera notamment Jacky le Mat, Gaëtan Zampa, Edgar Zemour, François le Grec, François S, François M. (qui aurait également fait partie du gang des tractions avant de Pierrot le Fou), Maurice B, Francis P, Raoul T... .

Les mises à l'amende infligées par les Canards aux récalcitrant sont plutôt violentes. Ceux-ci étaient amenés au QG où ils faisaient l'objet de diverses tortures. Bien que leurs pratiques étaient connues, personne n'osait les inquiéter, si bien que les membres pouvaient traîner en toute impunité dans Montmartre.

En 1966, après moult rackets, la bande va se désintégrer. Certains comme Bertella vont investir dans des haras en Normandie et se faire décorer de médailles agricoles, d'autres vont préférer l'héroïne ou encore les courses.

Bron » dongaetano.skyrock.com

Zoek de toevalligheden. smile

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube