1

Deze man had nauwe banden met majoor Bougerol en was een arts met een SS-verleden die in de organisation structurée de functie van toubib of legerdokter vervulde.

Bron: De Bende van Nijvel en de CIA | Guy Bouten

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Woonde in Hoeilaart, en was in Zaire lid van Mouvement d'Action Civique!

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

3

Een biografie van Claude Nancy » fortinidentitario.wordpress.com

Als iemand zin heeft om het te vertalen ...

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

4

Jean Bougerol over Nancy:

Bouten: Zijn naam duikt reeds op bij de voorbereiding van een staatsgreep in 1973. Welke relatie had u precies met hem?
Bougerol: "Hij was gewoon een kennis."
Bouten: En hij hield zich als toubib bezig met de medische verzorging van uw réseau.
Bougerol: "So what?"

Bron: De Bende van Nijvel | Guy Bouten

Er is ook een rapport van majoor De Cock, waarin Claude Nancy optreedt als de spilfiguur in een rechts complot. Deze dokter was een boezemvriend van majoor Bougerol. Citaat:

"Nancy s'occupe de l'information et de la documentation du groupe. Il entre également dans son intention de former un groupe de jeunes militaires et de leur faire suivre un entraînement de judo, karate, ... ainsi de les familiariser avec les techniques de la propagande politique."

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

5

Dokter Nancy, bijgenaamd Docteur Soas, was bevriend met Bougerol en lid van de Milice de Jésus Christ. Hij schreef het antisemitische boek "Vers un materialisme biologique". Hieronder een foto van de cover:

http://i59.servimg.com/u/f59/14/47/60/70/sans-t15.jpg

Nancy wordt omschreven als zeer anti-joods en anti-christelijk. Hij is in 2010 gestorven.

http://i59.servimg.com/u/f59/14/47/60/70/sans-t14.png

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

6

Ben wrote:

Een biografie van Claude Nancy » fortinidentitario.wordpress.com

Als iemand zin heeft om het te vertalen ...

Een vertaling in het Frans (het is een begin smile):

Claude Nancy est né en 1931 à Bruxelles, où son père était médecin. Citoyen, par son milieu familial direct, va souvent à la campagne, chez sa tante et son oncle, paysans du Hainaut, où il apprend à connaître à fond les animaux de la ferme et la nature en général. Ces séjours seront décisifs pour votre vision générale de la vie.

Il a commencé ses études de médecine en 1948, complétées par de solides connaissances en paléontologie humaine et, en général, en anthropologie. Comme son père, il pratiquait la gynécologie et la chirurgie abdominale. Pendant son service militaire, il a été chirurgien dans l'armée belge où il a atteint le grade de commandant.

La sécurité militaire belge, à partir d'une liste de personnes dans le service militaire anti-communistes et anti-sionistes, le sélectionne pour entrer dans un mouvement clandestin appelé Gladio. C'était un réseau européen lié au "stay-behind". une structure clandestine de l'OTAN, créée après la Seconde Guerre mondiale. Sa fonction était de regrouper les anti-communistes. les militariser et leur permettre de créer des sections afin de "résister à l'arrière" en cas d'invasion soviétique, en menant une guerre de guérilla. A cet effet, les armes étaient cachées partout. Ses supérieurs ont également demandé à Claude d'étudier les plantes et leurs vertus curatives afin d'être autonomes sur le champ de bataille.

Encore une fois en tant que civil, il a toujours soutenu une pharmacologie basée sur les plantes, ce qui lui a causé de nombreux problèmes avec le système. Il a également travaillé comme instructeur médical à la Croix-Rouge.

Ethologue convaincu, grand admirateur de Konrad Lorenz, Niko Tinbergen, Irénée Eibl-Eibesfeldt (avec lequel il correspondait), Robert Ardrey; Bien versé dans la palentologie humaine et dans la raciologie et les croyances anticommunistes, Claude ne pouvait qu'adopter les idéaux national-socialistes. Mais une manière de voir le monde, une "Weltanschouung", si séduisante soit-elle, n'est qu'un exercice stérile si elle n'inclut pas une vision politique, une conception optimale de l'organisation des hommes entre eux et des hommes à l'égard de la Nature, dans la communauté, la Province, la Nation, le Continent ou la race.

Il est intéressant de savoir ce qui l'a conduit à ce militantisme fervent et irréversible. Il l'explique lui-même clairement dans sa brochure: "Mémoires de l'occupation et de la libération de la Belgique", "1940-1947" et "Comment et pourquoi je suis devenu national-socialiste".

Militant des années 1960-1970 dans diverses organisations telles que le Front Nouveau de Belgique, il a eu la chance de rencontrer de nombreux anciens combattants du Front de l'Est dont Marc Augier, mieux connu sous le pseudonyme de Saint-Loup et Jacques De Mahieu. Tous deux étaient des militants issus d'écoles de formation SS. Son enseignement idéologique, ainsi que son militantisme dans la guerre, ne pouvaient qu'encourager Claude dans sa lutte.

C'est aussi Marc Augier qui demande à Claude de se consacrer à l'écriture de livres. Il était donc inévitable que, sur ses dix livres et ses dix-huit pamphlets, il en écrivît deux particulièrement longs: "Les races humaines" et "Hoc / ou un matérialisme biologique". Son amour pour les chevaux et les loups était aussi une contribution précieuse dans ses œuvres littéraires.

Car dans tout son travail, Claude Nancy a essayé, avec succès, de combiner ses considérations sur la nature de l'homme avec le régime politique le plus approprié: le national-socialisme.

Claude Nancy aimait écrire et il entretenait de nombreuses correspondances en français ou en espagnol dans toute l'Europe et même en Amérique du Sud. Il est devenu un lien d'union entre différents groupes, différents clans de sensibilité différente mais autour des mêmes idées. Grâce à lui, beaucoup de gens ont appris à se connaître et à travailler ensemble.

Il a donné les mêmes conférences annuelles à l'étranger (Espagne, France, Suisse, etc ...). C'est dans l'une d'entre elles, par rapport à ce que nous venons d'expliquer, que l'adhésion unanime de tout le public s'est imposée, conquise par le juste et le pertinent de son exposition. C'était à Lausanne, le 17 octobre 2008; l'exposé avait précisément pour titre: "Principes d'éthologie: justification scientifique de la conception sociale du national-socialisme". Démonstration brillante et magistrale qui ne nous laissait pas d'autre choix: si notre espèce, notamment sa représentation blanche, veut, non seulement survivre, mais vivre ses lieux d'existence, seul un régime fort, en référence au naturalisme, dépouillé d'hypocrisie, des illusions utopiques, des dispositifs juridiques pseudo-égalitaires des droits maçonniques humanistes et de l'inspiration bolchevique peuvent faire avancer ce problème. Ce régime existe déjà, c'est le national-socialisme.

Le drapeau a été transmis. C'est à nous de maintenir la flamme, symbole de l'enthousiasme militant qui a toujours encouragé le Bon Docteur, et d'agir de la manière la plus appropriée, avec ferveur et lucidité, pour réaliser la Grande Restauration. Il faut que la chrysalide devienne un papillon.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube