1

Een documentaire uit 2001, geschreven door Yves Jeanneay en Patrick Volson. De reconstructie van de overval in Eigenbrakel is een scène uit deze documentaire » YouTube

De septembre 1982 à novembre 1985, des hommes masqués braquent des supermarchés et sèment la terreur sur leur passage. Bilan: 28 morts. 15 ans après les faits, l'enquête piétine toujours. De 1982 à décembre 1983, des hommes masqués, armés de fusils à pompes commettent une série de braquages sanglants. Presque deux ans plus tard, en septembre 1985, les mêmes gangsters prennent pour cible le supermarché Delhaize et tuent impunément tous ceux qui se mettent en travers de leur route.

Le carnage cessera le 9 novembre de la même année. Par la suite, personne n'entendra plus parler des tueurs fous du Brabant Wallon. Aujourd'hui encore, le spectre des 28 personnes sauvagement assassinées hante la Belgique. Cette énigme judiciaire, l'une des plus grandes de l'histoire belge, amène le journaliste Patrick Pesnot à remonter les pistes non exploitées par les enquêteurs. Ce film s'appuie notamment sur le témoignage de Mr X, ancien responsable des services secrets belges. Une sombre affaire qui fait toujours couler beaucoup d'encre."

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

2

Op de website van Le Soir vond ik ook nog dit artikel over deze documentaire:

RTL-TVI Documentaire français Tueurs flous du Brabant

Déjà diffusée sur France 3, l'enquête sur les "tueurs fous du Brabant", réalisée en coproduction avec RTL-TVI par Patrick Volson, rencontre toutes les hypothèses soulevées depuis les années noires. Il y a les tueries, qui firent, de 1982 à 1985, 29 morts et des dizaines de blessés; furent-elles le fait de prédateurs liés au grand banditisme comme l'affirme toujours le procureur de Nivelles Jean Deprêtre? Ou alors une opération de déstabilisation avec la participation des services secrets, dans une Belgique déboussolée, selon un témoin masqué. Un racket sur la chaîne Delhaize? Une tentative de mainmise (de coup d'Etat) de la part de gens d'armes extrémistes (gendarmes ou militaires), selon d'anciens enquêteurs mis au rancart ? Une opération subversive menée par les réseaux Gladio téléguidés par des Américains? Aucune de ces hypothèses d'enquête n'a jusqu'ici pu être rejetée ni retenue, faute de preuves.

Dans cette série de crimes, il n'y a aujourd'hui plus aucun inculpé, après les acquittements des Borains à la fin des années 80 et le non-lieu accordé par la suite aux autres suspects. L'enquête de France 3 et de RTL-TVI s'est attachée, avec l'aide du détective vedette André Rogge, à prétendre démasquer "le géant" de la bande: Delperdange, un extrémiste de droite abattu par sa compagne il y a plusieurs années.

Aucun des témoins d'époque ni des enquêteurs interrogés par l'équipe de Volson ne peut confirmer cette hypothèse qui, dans l'enquête, s'inscrit comme une des trente ou quarante identifications potentielles d'un des portraits-robots. Avec, en entrée, les reconstitutions des dernières tueries dans les Delhaize de Braine, Overijse et Alost à l'automne 1985, avec la mise en perspective de faits antérieurs (l'affaire du bureau national des drogues de la gendarmerie, le vol de l'escadron antiterroriste) et de faits contemporains des tueries (les attentats des Cellules communistes combattantes), le film de Volson fait le tour de la question sans pouvoir y répondre.

Mais il prend aussi un coup de vieux, à l'heure où l'enquête s'est orientée sur les pistes politiques, où le délai de prescription a été reculé de dix ans (2015) et où l'on attend pour cet automne un nouveau décryptage du dossier par deux "profileurs" français spécialistes du comportement du type terroriste et du type tueur en série.

Bron: Le Soir | René Haquin | 1 augustus 2002

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

3

Docu uit 2001, naar mijn mening iets te spectaculair. Maar het verhaal van de kassierster (ivm de overval te Overijse) dat al een tijdje rond gaat, werd hier wel bevestigd.

» YouTube

4

Ga m nog afkijken, maar welk verhaal?

5

Een kassierster zou tijdens de overval, 1 van de daders herkend hebben als zijnde de man van een collega. Deze man werkte op dat moment bij de politie of rijkswacht te Overijse. Zij heeft hierover nooit een verklaring afgelegd uit angst. Nadien heeft ze toch een paar vreemde dingen meegemaakt, zoals een auto die haar wou aanrijden... Zoveel jaren later bij het bezoek van de journalist bleek dat ze nog steeds angst had en hierdoor zeer emotioneel werd, een aangrijpend moment.

Bij het verhaal van de loods is er ook sprake van politiemensen die daar kwamen, daarmee dat ik dit wel interessant vond.

6

LIO, met alle respect en U hoeft niet expliciet te antwoorden op mijn vraag: Had U of de kassierster een duidelijk merkbare gelaatsherkenning? Als je wil kan eventueel antwoorden via forum mail. Ter herinnering, ik was de bewaker aanwezig voor de overval!

Rond minuut 18 moet je eens letten op de lichaamstaal van Deprêtre. Telkens hij 'liegt' zoekt hij steun bij zijn stylo/pen. Je kan zo merken dat hij na de moeilijke vraag waar hij (waarschijnlijk) niet naar waarheid kan op antwoorden 'steun' zoekt om iets in handen te nemen.

Het kan toch niet zo moeilijk zijn de namen van de kassiersters te achterhalen en dan te linken met hun mannen van toen (= speurderswerk, maar bon, zij hebben 33 jaar de tijd gehad).

9

LEO wrote:

LIO, met alle respect en U hoeft niet expliciet te antwoorden op mijn vraag: Had U of de kassierster een duidelijk merkbare gelaatsherkenning? Als je wil kan eventueel antwoorden via forum mail. Ter herinnering, ik was de bewaker aanwezig voor de overval!

Beste LEO, ik begreep eerst je vraag niet zo goed, maar de enig info die ik heb, komt uit de docu hoor. Je kan ze best eens rustig bekijken. De bewuste mevrouw was te hard aangedaan, tijdens het korte gesprek, om zelfs een vraag te beantwoorden. Sorry, maar ik wou dat ik ook meer wist.

10

Dank U LIO.