1

Alex Deloyer is op 16 januari 1984 gestart bij de Gerechtelijke Politie in Brussel. Hij heeft onder andere samengewerkt met Frans Reyniers, Georges Marnette en Jean-Pierre Tilmant.

Au dernier jour avant la pension, le commissaire Deloyer, de la DR4 de PJF Bruxelles, pense aux bons moments. Aux belles enquêtes. À ceux qu’il a contribué pendant trente-deux ans à mettre à l’ombre. Aux collègues. À ceux qui ne sont plus. À cette police qu’il a vue évoluer. Pas dans le bon sens selon lui. Aux attentats de Bruxelles qu’elle n’a pas su empêcher.

Quand Alex Deloyer est entré à la PJ le 16 janvier 1984, c’était la police de papa. Les P-V se tapaient sur des machines qui avaient vu le déluge. On roulait en Coccinelle. "Mais on n’avait pas peur de se mouiller et c’était pas question de compter ses heures".

Après quatorze ans aux Stups, Deloyer a enchaîné au banditisme avec des grands flics comme Frans Reyniers, Georges Marnette et Jean-Pierre Tilmant avant d’atterrir à la DR4 et au blanchiment. "C’était le bon temps. On savait quand on commençait, pas quand on en aurait fini, ni l'heure ni parfois même le jour. Combien de flics ont divorcé... On se permettait aussi des choses impensables aujourd’hui mais il y avait moins de bandits dans les rues. À la différence de maintenant, des équipes tournaient la nuit dans les bars. Et ça donnait du résultat".

Deloyer over de Bende van Nijvel:

Énorme bémol quand même sur les tueries du Brabant? "On n’a jamais compris. Cherchait-on au bon endroit? Ce que je sais, c’est qu’on a évité que la PJ mette trop son nez. C’était un dossier GD (NdlR, gendarmerie)."

Het hele artikel kan je hier lezen » www.dhnet.be (betalend)

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube