1

Décès d'un ancien poids lourd du dossier des tueries du Brabant

On apprend le décès, survenu à l'âge de 71 ans, de M Christophe Lepage qui fut jusqu'à son départ en 2014, le greffier à Charleroi de la juge d'instruction Martine Michel, en charge du dossier des tueries du Brabant.

Pour beaucoup, Christophe Lepage est celui grâce à qui ce dossier de deux millions de pages, administrativement mal tenu depuis plusieurs années, a vraiment été remis en ordre dans les années 2000. Greffier d'instruction en chef à Namur, Christophe Lepage a subi des problèmes professionnels dont il est finalement apparu qu'ils étaient injustifiés, ainsi que la justice l'a jugé. Pour les connaisseurs du Dossier Brabant wallon, le greffier Lepage est l'homme qui "a remis le dossier complètement en ordre, et qui a notamment chapeauté toute l'opération qui a consisté à le scanner et à le rendre plus aisément accessible (sur CD-Rom)."

A son arrivée à Charleroi, Christophe Lepage avait trouvé un dossier où, pas sur le plan de l'enquête mais celui de la mise en ordre, "plus grand chose n'avait été fait depuis le départ d'un précédent greffier", relate une source proche de l'enquête. Le greffier Lepage est décrit comme un collègue "truculent, agréable à côtoyer et qui, sous des airs parfois désinvoltes, disposait de grandes qualités professionnelles. Si le dossier des tueries est dans l'état où il se trouve aujourd'hui, c'est essentiellement grâce à lui".

Quand il quitte ses fonctions en avril 2014, c'est uniquement à cause de l'âge et nous observions que le jeune retraité n'en n'était pas heureux. Nous ajoutions que la manière dont il était parti avait surpris, pour ne pas dire choqué, "en particulier la rapidité avec laquelle l'accès à son ordinateur lui a été retiré". Ses funérailles auront lieu jeudi, à 10 h 30, à Laneffe (Walcourt) où M Christophe Lepage résidait.

Bron » La Dernière Heure | Gilbert Dupont | 20 April 2021

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

"...Si le dossier des tueries est dans l'état où il se trouve aujourd'hui, c'est essentiellement grâce à lui ...".

Hopelijk is dat ironisch bedoeld.

Het dossier bevindt zich in een dermate uitstekende staat dat men vorig jaar een kopie ervan moest gaan halen bij Marie-Jeanne Callebaut, weduwe Palsterman.

Het Parket had er zelfs een huiszoekingsbevel voor over, want Mevrouw  Callebaut vertrouwde het zaakje niet en wou haar documenten niet afstaan. 

Het argument voor de huiszoeking was dat haar dossier oude pv’s en documenten zou kunnen bevatten die het federaal parket mogelijks niet meer terugvindt in zijn eigen dossier.

Het dossier werd indertijd in die mate goed bijgehouden dat alle vingerafdrukken er uit verdwenen zijn, niet in één, maar in twee keer.

Dank dus, mijnheer Lepage, voor deze opmerkelijke prestatie.