1

René Froment (bijnaam Bozo) is een gewezen militant van het Front de la Jeunesse. Hij maakte deel uit van de 'bande de la Fontaine' (Clooth, Lenglet, ...) die genoemd wordt in het dossier-Van Hees. Hij kende hoogstwaarschijnlijk Christine Van Hees.

Hij kende Eric Lammers (en andere WNP'ers):

"Je désire m'exprimer en langue française. Pendant quelques mois en 79 et 80, y ai sympatisé avec certains membres du Front de la Jeunesse; Jean-Louis Nemry, Jean-Marie Paul, Daniel Gilson, Françis Dossogne, Jean-Philippe Van Engeland, René Froment, Walther Rode, ..."

Bron: Verhoor van Eric Lammers | PV 923 | 25/09/1985

Op deze foto is hij de persoon rechts. De man links is niet gekend. De man in het midden is een vriend van Degrelle:

http://i86.servimg.com/u/f86/09/03/15/13/fromen11.jpg

Forumlid 'Whoknows' heeft nog volgende info over Froment:

"René Froment était punk au début des années 80' et a changé de look (vers 85?), look non skin mais plutôt 'extrême-droite', si je peux m'exprimer ainsi, cheveux courts, mèche sur le côté, vêtements soignés. Il a hébergé un révisionniste français chez lui (qui était recherché par la justice française). Dans son appartement, il avait toute une collection de livres et de disques d'extrême-droite (chants nazis...). Il se disait non fasciste mais plutôt national socialiste. Dans le milieu punk, il avait le surnom 'Bozo', je crois." 

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

2

Nog wat info van Michel:

Froment fut surnommé Bozo (comme le clown) dès son arrivée au Front de la Jeunesse car il avait l'air triste et portait souvent un passe-montagne rouge. En réalité, c'était un noceur de première, blagueur mais assez vulgaire. Il était très ami avec Lammers et Weykamp.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube