1

Commissaris Massart van de Staatsveiligheid ontdekte dat er in de schaduw van WNP nog een aantal organisaties actief waren. Eén van die organisaties was Zwarte Orde. Meer informatie over deze organisatie ontbreekt momenteel.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Share

2

Er is nochtans hier en daar wat bekend, dacht ik, over Zwarte Orde/Ordre Noir (ZOON). Zie ook de betrokkenheid van Luc "Rocky" VKB.

Share

3

Inderdaad, ik dacht al dat de naam bekend klonk. Iets meer info over deze groep: in Brussel deed de neo-nazistische ZOON-groep "touch en go" aanvallen. De mannen reden met hun moto's rond en gooiden bv. molotov-cocktails naar moskeeën. De kleine ZOON-groep zou deel hebben uitgemaakt van Westland New Post. Eén van de leden was Luc Vankeerberghen.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Share

4

Portrait du Zwarte orde-Ordre noir (Zoon). L'Ordre noir est-il de retour?

Sur la vidéo immonde diffusée en novembre 2008 où est reconnaissable Michel Delacroix, alors président ff du Front national rénové, en train de fredonner une chanson antisémite, il se trouve un de ses amis, Luc Vankeerberghen. Cadre du Vlaams Belang, il présida dans les années 1980 l'association SOS Agression et dirigeait un groupe néonazi responsable de campagne de terreur anti-immigrés, le Zwarte orde-Ordre noir. Evocation historique.

Le 4 novembre 1986 est fondée officiellement, à Bruxelles, l'asbl SOS Agression. C'est une association sécuritaire mise en place par l'extrême droite belge francophone. Elle est réellement apparue quelques mois plus tôt, à l'occasion d'un hommage rendu à un gardien de la gare du Nord de la capitale, tué par des jeunes voyous. Ce drame sera exploité par l'extrême droite pour dénoncer la violence criminelle des jeunes immigrés. Lors de l'hommage que cette association organisa le gratin de l'ultradroite raciste sera présente.

Il y a des membres du mouvement Delta et du Centre d’études et de recherches socio-biologiques et raciales (CERSBER), des activistes du Parti libéral chrétien, du Front national et du Parti des forces nouvelles. C'est ce dernier parti qui est à la base de l'association SOS Agression, présidée par l'un de ses fidèles militants de Molenbeek, Marcel Depoortere. A la mort de celui-ci, c'est le dénommé Luc Vankeerberghen qui présidera les destinées de cette association. Ce personnage est une vieille connaissance. Electricien de Diegem, il entre au Front de la jeunesse (FJ, ancêtre du Parti des forces nouvelles) en 1980. Très vite, il s'y fait remarquer par son discours et ses pratiques violemment anti-immigrés. En janvier 1981, il attaque, avec d'autres militants du Front de la jeunesse, un Espagnol qu'ils avaient pris pour un arabe.

Campagne de terreur

Lorsque l'hebdomadaire de gauche Pour est incendié, il est soupçonné d'avoir participé à la mise à feu, mais ne sera pas poursuivi. En août 1983, il est condamné par le tribunal de Malines à 30 mois de prison, dont dix avec sursis. En mai de la même année, il avait, avec d'autres militants d'extrême droite, poignardé le fils d'un gendarme qu'ils avaient confondu avec un 'marocain', puis, à l'aide de bombes incendiaires, ils avaient bouté le feu à une mosquée.
Luc Vankeerberghen dirigeait, à l'intérieur du Front de la jeunesse, une tendance 'dure', néo-nazie, qui scissionna du FJ au moment du procès intenté contre son noyau dirigeant (1981-1982), jugeant la direction du mouvement trop molle.

Dénommé Zwarte Orde-Ordre noir (Zoon), ce nouveau mouvement organisa quelques attentats à Bruxelles, entre autres à Molenbeek, dans des mosquées. Les tracts retrouvés sur place sont significatifs de l'idéologie du groupe. Trop faible pour assurer sa survie, le Zoon se rapprocha du Westland new post (WNP), une organisation clandestine terroriste néonazie également fondée par des ex-FJ devenue depuis tristement célèbre. Luc Vankeerberghen aurait même été membre du WNP. Après la chute de ce dernier, en 1983, le président de SOS Agression se rapprochera du Vlaamse militanten ordre (VMO), la plus célèbre et importante organisation néonazie flamande, et, en septembre 1984, il se promènait muni d'un t-shirt "White Power" devant la piscine de Schaerbeek, assurant la protection de Jean-Marie Le Pen venu prêcher la création d'un Front national belge.

"La valise ou le cercueil"

Le 28 novembre 1986, soit 24 jours après la création de SOS Agression, diverses organisations progressistes (Oxfam, le Comité de défense du peuple Sahraoui...) reçoivent un bien étrange courrier: "Premier avertissement: la valise ou le cercueil". Une signature: Zwarte Orde-Ordre noir.

Vingt ans plus tard, à l'occasion des élections communales, le chef du Zoon fut élu sur une liste électorale du Vlaams Belang. Une preuve de plus que le VB recycle sans problème les ex-radicaux de l'extrême droite. A la même époque, Luc Vankeerberghen fréquentait aussi Michel Delacroix, un des avocats des incendiaires du journal Pour, comme le démontra une immonde vidéo diffusée en novembre 2008. Sur celle-ci, durant des vacances en Espagne en famille, les deux amis chantent à une terrasse de café un chant antisémite de la pire espèce. La diffusion de cette vidéo privée suscitera un scandal et la démission de Michel Delacroix de son poste de président ff du Front national rénové. Quant à Luc Vankeerberghen, il fut exclu sur le champ du Vlaams Belang, dans un soucis de ne pas être touché par cette affaire.

Bron » www.resistances.be

http://www.resistances.be/images/fnlafin0801.jpg
Een dreigbrief van ZOON uit 1986.

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Share

5

November 1986: De organisatie Zwarte Orde/Ordre Noir (ZOON) zendt doodsbedreigingen naar verschillende progressieve organisaties in Brussel. Haar voornaamste leider, Luc Vankeerberghen, wordt in deze maand voorzitter van SOS-Agressions.

Bron: De barbaren: migranten en racisme in de Belgische politiek | Hugo Gijsels

Iets verder in het boek komt dit feit nogmaals aan bod:

Het 'toeval' wil dat 24 dagen na de oprichting van SOS-Agression (*), 28 november 1986, verschillende progressieve organisaties een schriftelijke door 'Zwarte Orde-Ordre Noir'-boodschap ontvingen. De inhoud: "Eerste verwittiging: la valise ou le cercueil (de valies of de doodskist)". 

Bron: De barbaren: migranten en racisme in de Belgische politiek | Hugo Gijsels

(*) Zie deze post in het topic over Luc Vankeerberghen voor meer info over SOS-Agression » Forum

"Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." Volg ons via » Facebook | twitter | YouTube

Share