Die Yair Klein is voor Begie heel belangrijk! Al van voor de bende feiten. Tevens voor Zaire ook heel belangrijk. Bourgerol moet die gekend hebben, die wereld is namelijk klein en grote namen trekken de aandacht.

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

42

Sorry, de post met de link was te snel verzonden. Ik vroeg me over die site vooral af hoe geloofwaardig en 'solide' alles is. Het lijkt allemaal grondig en onderbouwd, maar lijken is niet zijn. Veel namen van hier die daar in de diverse artikels uitgebreid op een identieke wijze of helemaal nieuw met andere gelinkt worden etc. Er circuleren hier forumleden met erg veel 'kilometers op de teller': mogelijk kunnen zij/jullie de waarde sneller inschatten of beoordelen?

Persoonlijk heb ik twijfels over sites als deze die je deelde. Maar dit wilt niet zeggen dat alle namen of info waardeloos is. De rol van Felix Przedborski en zijn gevolg zijn iets onderbelicht in het dossier. Lekeu wordt genoemd in uraniumsmokkel naar Israël en uit Costa Rica vertrokken boten met drugs naar België, en in omgekeerde richting met wapens. Mendez moet heel goed op de hoogte geweest zijn, Finné waarschijnlijk ook.

De waarheid schaadt nooit een zaak die rechtvaardig is.

44

Michel Libert over Jean Bougerol en Robert Thomas:

Lors de nombreuses discussions chez Emile Lecerf ainsi qu'en compagnie de Paul Latinus et/ou de Karl Delombaerde (ensemble ou séparément) ... il était très souvent question de Bougerol et Mercier. Ce fut notamment le cas (à rallonge) lors des dispositions prises ou à prendre au sujet des ModulMed avec Michel Naro.

Par ailleurs, eut égard à mes expériences, observations et conclusions, il est "in-envisageable" et "impensable" qu'ils se soient rendus en Espagne sans être passés par la case Degrelle.

Je rentrais un rapport trimestriel au PAL en fonction des nouveaux candidats, afin de nous assurer, en outre, que le nom code choisi/souhaité ne faisait pas doublon avec d'autres existants, que le matricule était correctement intégré et que l'affectation territoriale était correctement entérinée. Il en allait de même pour toute mise-à-jour.

Paul Latinus remettait un exemplaire du recrutement initial à Robert Thomas (Sûreté Commission européenne) selon un usage/une pratique déjà d'application afin d'avoir une trace informatique disponible en permanence.

Les seuls contacts du major Bougerol dont je suis sûr (pour le faible environnement dans lequel il m'était permis de m'immiscer) étaient Emile Lecerf et Bernard Mercier, le premier car il m'en parlait et me l'a présenté, le second car il en avait abordé le sujet dans diverses conversations. Je suis persuadé qu'il rencontrait Paul Latinus car celui-ci, dès le début de notre collaboration, en abordant le sujet des "couvertures", citait le major comme une des références. Un autre contact aurait été Robert Thomas de la Commission.

La demande de mutation au SGR/SDRA fut le résultat d'un entretien réellement spontané et bi-latéral avec Emile Lecerf durant lequel je faisais part de mon désir d'être plus efficace encore, propos sur lesquels celui-ci a surfé pour me dire que ma vraie place, vu les résultats performants que je lui apportais, serait au sein du renseignement de l'Armée et qu'il pourrait en quelques coups de cuillère à pot à la fois, d'une part, me contenter/me satisfaire et, d'autre-part faire profiter/bénéficier cette administration des pouvoirs et moyens de l'infrastructure de laquelle j'étais issu.

Il me demanda de me revenir quelques jours plus tard à son bureau et me présenta au Major Bougerol qui me confirma avoir eu un entretien constructif avec celui-ci, que j'étais certainement digne d'occuper ma place au sein du SGR et que le nécessaire administratif serait accompli incessamment sans problème aucun.

Il y a peu, j'ai eu confirmation à ce sujet, par un ancien contact attentionné, que j'apparaissais comme personnel intégré au SDRA dans les documents de l'époque.

Paul Latinus, m'ayant introduit dès le debut de notre collaboration près de Emile Lecerf, recevant ses ordres/instructions de (entre-autres) de celui-ci et, enfin, connaissant le major Bougerol ... je suis convaincu que ce dernier était nécessairement au fait de mes activités pré-WNP sans en connaître le détail. J'étais par ailleurs tenu au silence à ce sujet par les protocoles en vigueur.

Par la présente, je vous communique un propos tenu par le major Bougerol lors d'une réunion chez Emile Lecerf.

Le major m'a posé une question qui m'est restée quelque peu mystérieuse dans le contexte de l'époque et de ma mutation prévue au SGR/SDRA par ses soins. Les propos de cette conversation furent approximativement les suivants:

"Monsieur Libert, pouvez-vous rester fidèle à votre hiérarchie, quoiqu'il se passe? ... dans n'importe quelle circonstance? ... Auquel propos j'ai répondu par : "Oui, bien entendu. La fidélité est chez moi une vertu". Le major me répondit: "Voilà qui est fort bien et rassurant ; il nous faut en cette époque troublée des gens déterminés". Un lien? Ou pas? ...

J'étais écarté des affaires américaines (USA, Chili, Paraguay, Argentine) que seul Paul Latinus était sensé assumer. Cela était une "chasse gardée", comme l'était la Secte Moon. Paul Latinus, Karel Delombaerde et Guido Delvaux était le trio inséparable pour ces contacts particuliers/privilégiés.

Je ne peux donc procurer aucune information constructive quant aux contacts que Douglas MacArthur II pouvait entretenir avec des responsables au sein d'une des structures.

45

Léon Roufosse over Bougerol:

Bougerol, je l'ai rencontré deux ou trois fois. Il parlait beaucoup et voulait recruter tout le monde y compris Claude Meesen. Je n'ai jamais rien fait avec lui. Bizarrement, Claude Meesen le considérait comme un dangereux rival et un opportuniste. ??? Bougerol était très proche de Benoît de Bonvoisin: c'est le baron qui l'a présenté à Claude Meesen.

Nota: Claude Meesen was een privédetective die geadverteerd heeft in het Nouvel Europe Magazine. Hij was verantwoordelijk voor de veiligheid tijdens sommige vergaderingen in het kasteel van Benoît de Bonvoisin.

Nota: Léon Roufosse » objectifsecurite.be | objectifsecurite.be

46

Ben wrote:

(...) "We zijn op de autoweg Luxemburg-Namen eens in een kettingbotsing terechtgekomen waarbij ik een whiplash opliep. De majoor zat aan het stuur met naast hem zijn Libanese vriend Victor El Khoury. Plots was mijn man verdwenen. Dan zijn enkele personen opgedaagd die El Khoury in veiligheid hebben gebracht, terwijl ik in een ambulance werd afgevoerd. Ik ben er zeker van dat ze tot de militaire veiligheidsdiensten behoorden. De verzekering is nooit tussengekomen. Er mocht van dat ongeval blijkbaar geen spoor achterblijven. Waarom?"

"Ik lees in jouw boek dat El Khoury gesignaleerd werd als een van de laatste bezoekers van de weverij in Temse waar de Bende zeven kogelvrije vesten stal. Ik weet in elk geval dat de Libanees een bijzonder gevaarlijke man was." (...)

Hetzelfde?

Une histoire de fous: le roman noir de l'affaire Clearstream

Portrait d'un trader

La première vérité du dossier d'instruction de l'affaire Clearstream est que, sans Imad Lahoud, cette histoire n'aurait sans doute jamais existé. Il en est manifestement le personnage clé et central. On l'a présenté comme un obscur petit génie de l'informatique, d'origine libanaise. Le seul fait vérifié est qu'il est, en effet, d'origine libanaise. Plutôt grand, svelte, le regard doux (...)

Son père, Victor Lahoud 2, est un ancien élève de l'école de Saumur où il a suivi en 1975 une préparation militaire avant de servir dans l'armée libanaise, et notamment dans le service de renseignement militaire. Sa mère, Nawal, est la sœur de Victor el-Khoury, qui a occupé le poste de chef d'état-major de l'armée libanaise de 1977 à 1982 (...)

Bron: Frédéric Charpier | Seuil | 2009

https://www.lebarmy.gov.lb/fr/content/victor-khoury

https://www.lebarmy.gov.lb/en/content/a … er-retired

Ga éénmalig mezelf citeren:

Waren (sommige) kogels in Aalst niet dezelfde als diegenen die bij Bougerol op de slaapkamer lagen en waren die zakjes met de hand gemaakt en in simili (zie foto van de slaapkamer van Bougerol uit het dossier) niet dezelfde als diegenen die in het kanaal teruggevonden zijn?

Ik denk dat mevrouw Bougerol ze zelf gemaakt had.