621

Bakerstreet 221B wrote:

9 November - In de nazireligie staat deze voor het feest van de wederopstanding van (de martelaren van) het arische volk

Dus als 9 november op een zondag was gevallen in 1985, dan was er geen aanslag geweest? Een alternatieve piste is dat het die avond vollebak was in de Delhaize omdat het de volgende dag St-Maarten was.

Dat heb ik toch nooit beweerd, of wel soms? Alsof men enkel op een zaterdag een aanslag kan plegen. Sint-Maarten valt bovendien op 11 november, dat is 2 dagen na 9 november. 9 november is een speciale dag in extreemrechtse kringen, ik zal u nog een voorbeeld geven » www.vrt.be/vrtnws/

623

Bakerstreet 221B wrote:

Dat heb ik toch nooit beweerd, of wel soms? Alsof men enkel op een zaterdag een aanslag kan plegen. Sint Maarten valt bovendien op 11 november, dat is 2 dagen na 9 november.

De rode draad doorheen je post is toch dat 9 november niet lukraak gekozen is voor de overval? Waarbij ik repliceerde dat het evengoed kon zijn dat ze vooral een bomvolle winkel wilden, en Sint-Maarten zorgde daarvoor.

624

Weet iemand of er enige waarheid schuilt in het feit dat Libert formeel werd herkend in Aalst? Ben? Er zijn zoveel geruchten en onjuistheden over de bende geschreven dat het steeds moelijker wordt om de feiten van fictie te onderscheiden.

We hebben alle redenen om aan te nemen dat deze advocaat weet waarover hij spreekt tijdens de tweede helft van het filmpje achter onderstaande link. Mocht dit een gratuite bewering zijn, dan had hij al lang een klacht aan zijn broek wegens eerroof, denk ik.

» www.tvoost.be/nieuws/

626

Denk je? Gisteren liet hij nog weten dat hij zelfs geen geld had om een boek te kopen. Maar mss net te veel inkomen voor een pro deo?

627

Commentaar Libert ivm boek Bouten:

Réaction de Michel Libert à ce que Guy Bouten dit de lui et du WNP...

Monsieur, salutations. Ci-dessous mes légitimes interventions par item. Merci d'insérer dans les fils adéquats, et notamment le mien (Michel Libert, who's who ou Michel Libert, le shéma.)

Premiere partie

Une fois encore (et je subbodore, hélàs, que cela n'aura jamais de fin), le devoir intellectuel d'objectivité m'oblige à rectifier des données et des propos concernant tout autant ma personne que des évènements peu ou prou cadrés ou démontrés.

Mon image a été pervertie, maltraitée par nombre de personnages profitant de leurs positions et pouvoirs afin de réduire à néant toute ruade légitime au sein de dossiers dont les contenus et objets gigognes faisaient que la casserole devenait extrêmement chaude pour chacun des intervenants judiciaires et politiques.

Mais, je le reconnais humblement, cela est ma faute.

J'ai, en effet, "fort naïvement" accepté, lors de demandes clairement exprimées et réitérées émanant de divers responsables des multiples enquêtes dont objet, de suivre leur ferme instruction de rester discret, de ne pas intervenir dans les flux d'informations médiatisées afin de pouvoir, disaient-ils, agir "proprement", "sereinement" et "efficacement" dans les recherches.

Avec le recul, je m'accorde le droit à être décoré de la croix du Mérite de la Connerie personnifiée. Avoir fait confiance aux Institutions et Instances diverses (de l'époque) m'a coûté fort cher à tous points de vue.

Quant aux médias, sur ordre de leur hiérarchie, à part l'un ou l'autre journaliste intervenant à titre personnel, honnête et scrupuleux ... TOUT DROIT DE REPONSE M'ETAIT SYSTEMATIQUEMENT REFUSE (version contemporaine de l' Inquisition et du Pilori)

Je n'ai aucune animosité à l'égard de Monsieur Bouten, personnage que je respecte profondément. Rares sont les journalistes d'investigation à s'être investi autant que celui-ci. Courageux, très courageux bonhomme, franc camarade et aimable interlocuteur.

Par contre, je me dois de lui faire les reproches globaux suivants (reproches que je pourrais étendre sans aucune difficulté à d'autres journalistes dont la déontologie liée à leur profession fait cruellement défaut):

a. d'avoir accepté des conclusions plus que "orientées" émanant de magistrats et d'enquêteurs sans étude ni comparaison à postériori du contenu de celles-ci;

b. d'avoir alimenté "à la louche" ses ouvrages de quantités d'informations se révélant à terme inexactes, improbables ou à son insu constituées d'appréciations et d'accusations ad nominem que les concernés auront bien du mal à corriger si ce n'est à s'attaquer à coup de kilomètres de Typexx au niveau mondial à toutes les oeuvres incriminées;

c. d'avoir unilatéralement noyé voire détruit la réputation (et la vie sociale si ce n'est ... la vie "tout court"), à plusieurs reprises, d'individus qu'il aborde dans ses paragraphes sans leur avoir nécessairement demandé ou proposé un débat contradictoire avant publication;

d. d'avoir manqué de structuration dans la rédaction de ses oeuvres, privilégiant la quantité d'informations à la qualité de celles-ci, donnant la priorité au terme calendrier (dead-line) au lieu d'un délai de réflexion objective.

_ _ _

Mr B... La grande majorité était antisémite et passionnée par Hitler et Degrelle.

"Oui, en effet."

Climat nauséabond au sein de toutes les structures, de façon générale.

A décharge, les mises au point historiques et contextuelles n'avaient pas encore fait l'objet d'études comparables à celles effectuées depuis et les gens étaient restés dans  une notable ignorance des réelles atrocités commises au nom d'un hypothétique et fallacieux avenir.


Mr B... Libert a trouvé le Front de la jeunesse peu efficace et pas très sérieux.

>>> Je confirme.

De plus, ce milieu ressassait continuellement les mêmes registres de haine, de déceptions diverses (qu'elles soient motivées ou pas), de contestations abruptes, de dénis des réalités. Quant au plan des idées purement politiques, quel manque de discernement, quelle absence de cohérences sociales et économiques ... voire purement humaines.

Mr B...  En tant que nazi convaincu, son point de vue était assez simple.

>>> Nazi convaincu ?

Faux ! ...

Mais un homme de "droite musclée", attiré par un mode de gouvernement "fort" (sous la botte, si nécessaire) mais "éclairé",  animé par de profonds principes sociaux voire socialistes et profondément ancré dans l'ouverture culturelle universelle (mes écrits publiés en attestent).

Rien n'est incompatible.

Depuis lors, et fort heureusement, j'ai balayé d'un revers de manche mon côté "nationaliste" car il était devenu obsolète eut égard à l'évolution de l'Histoire et de la société humaine. Le "nationalisme" n'a plus aucune raison d'être et, qui plus est, reste une source intarrissable de conflits dont l'émergence factuelle revêt un fort sombre horizon en de multiples contrées.

J'attire l'attention du lecteur averti que, dans le cadre du régime "nazi", j'aurais été ... suite à de nombreux "critères incompatibles" avec le Reich troisième du nom ...  un des premiers à bénéficier d'un traitement "particulier" au sein d'un des camps de vacances établis par le régime.

Animé, éducation aidant, par des convictions européennes extrêment vives ... j'ai servi au sein de réseaux émergeant d'un segment structurel encadré par des officiers d'origine allemande (sortie de la guerre oblige), issu des réseaux de résistance (initialement bâtis contre une invasion des forces alliées), établi, contrôlé et piloté par des structures officielles (notamment le MAD) afin de participer à la lutte anti-bolchevique et, par extension, aux combats préventifs contre toute incursion soviétique.

Point barre.

Mais à force de publier (et je ne parle pas seulement de Monsieur Bouten) des inexactitudes par le simple fait  que la chose ait été réitérée, rapportée et alimentée par une galaxie d'intervenants ne m'ayant jamais abordé ou osé m'aborder, un stéréotype fut alors conséquemment aisément officialisé, à l'insu même du concerné et au plus grand bénéfice de ragots diffusés à la pelle par des médias peu scrupuleuses et soucieuses au plus haut point de leurs audimats respectifs.

Quoiqu'il en soit, voilà qui est mal connaître mes points de vue, ma personne et mon périple social particulièrement axé sur l'humanisme. Hors les devoirs exécutés au sein des services concernés par les dossiers judiciares que chacun laisse traiter par son vulnérable voisin de faction présent au mauvais moment et au mauvais endroit, mes actes de la vie courante ont démontré plus que toute autre chose mon implication en faveur du faible, du meurtri ou du persécuté, combats multiples que je mènerai jusqu'à mon dernier souffle.

Je ne vais pas m'attarder une fois encore sur ce genre d'échange à sens unique. Je tiens assez de documents qui attestent du contraire.

De plus, j'ai déjà abordé et édulcoré ce genre d'allégation à l'emporte-pièce dans les colonnes du présent forum (TROIS fils de dizaines de pages sont à votre disposition).

BASTA à l'égard de ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas lire.

Mr B...  L'Occident a trois ennemis: le judaïsme, la franc-maçonnerie et le bolchevisme.

>>> Je confirme mes propos dans les grandes lignes qu'ils peuvent représenter.

Mais une profonde mise au point est nécessaire.

a. le Judaïsme ... OUI  ... MAIS dans son approche politique orthodoxe de "sionisme exacerbé" mettant à mal son voisin le plus concerné et ayant pourtant les mêmes droits à l'existence que l'entité "occupante".

L'état d'Israël est aujourd'hui un fait incontestable et en conformité "historique" avec les législations internationales et approbations notamment ONUsiennes.

Tant mieux pour tout le monde, soit ...

Mais on entretient, tout là-bas, un brûlot, un ferment d'un conflit armé d'ampleur mondiale ... pour une infantile volonté illégale de colonisation, ou plutôt à vrai dire ...  de "confiscation territoriale unilatérale injustifiée" !?

De plus, pour anticiper mes détracteurs potentiels, je défie quiconque de trouver dans mes écrits et propos (que vous trouverez facilement en fouillant les archives de la Bibliothèque nationale de Belgique), la moindre trace d'anti-sémitisme.

Eut-ce été le cas, n'aurais-je pas fait l'objet, depuis 40 ans, d'une procédure judiciaire distillée par une quelconque instance d'obédience juive ?

b. la Franc-maçonnerie ... OUI ... MAIS ...  je pointe du doigt celle dite "spéculative".

Profonde différence s'il en est, abyssale même, si on la compare avec celle dite "opérative" et sa dérivée purement "spirituelle".

c. le Bolchevisme ... OUI ... sous toutes ses formes.

Mr B...  Son appartement était décoré avec des photos de toutes sortes de dirigeants totalitaires: Hitler, Mussolini, Pinochet, le Shah d'Iran ...

>>> Faux ! ... ou plutôt ... fort inexact.

Primo, il ne s'agissait pas de mon appartement mais de ma chambre.

Secundo, mes murs (encore actuellement et jusqu'à mon dernier soupir) sont décorés d'estampes napoléoniennes, de représentations d'essences spirituelles diverses et de souvenirs marquants.

Tertio (et je sais de qui vient l'affirmation dont objet et à qui je conseille de prendre des pincettes lorsqu'on ignore le pourquoi), aucune photo de Mussolini, ni de Pinochet n'était plantée sur la tablette inférieure du "mega meuble blanc". Les cadres (de très petites dimensions) présentaient Hitler, Franco, Jose Antonio Primo de Rivera, le Shah d'Iran, Mustapha Kemal Ataturk et le couple argentin dont Evita Peron, bien connue par les fans de chansons et de comédie musicale.

Ces cadres servaient à poser des questions "effervescentes" et à "brûle-pourpoint", afin d'évaluer des candidats dont je devais exécuter un interview avant incorporation dans l'un ou l'autre service selon ses affinités et convictions.

Mr B ... Sa bibliothèque donnait la même image: "Mein Kampf", des livres de Degrelle, des classiques de l'antisémitisme ...

>>> Faux !

Je n'aime pas Degrelle et n'ai donc jamais affiché en ma bibliothèque (dont je partageais les oeuvres disposées avec tous mes proches désireux de s'informer plus avant) ses propos.

Par contre, oui, "Mein Kampf" (note personnelle: un véritable torchon dans les deux tiers de sa composition) cotoyait "Das Kapital", "Le mémorial" de las Case,  "Le Coran", "La Bible", le "Livre d'Enoch", les "Tables d'Emeraude", les "Upanishad"," Le manifeste de Jose Antonio Primo de Rivera", les "Pensées de Marc-Aurèle", les oeuvres de Platon, celles de Sénèque, celles de Cicéron, le "Tao-toe King", les propos de "Maître Dong", une grosse vingtaine de tomes relatant la période de la révolution francaise et de l'Empire, une collection de luxe remarquable en douze tomes relatant "La république romaine" et l'empire du même nom, sans compter les innombrables bandes dessinées et collections de revues culturelles les plus diverses.

Oui, n'en déplaise au lecteur, je suis un homme particulièrement "ouvert" et tolérant.

Mr B...  Selon Libert WNP a formé un maillon dans une chaîne, faisant partie d'un ensemble plus vaste et plus international.

>>> Vrai.

Sachant que j'étais invité dans les années 90 à participer à un débat concernant Gladio, j'avais demandé à ma hiérarchie si j'avais le droit d'user du dernier document constitué à l'attention du juge Coppieters (un shéma devant, sur volonté du magistrat instructeur, tout résumer en "une" page ... exploit que j'ai tenté d'atteindre avec force difficultés) ... Feux vert m'a été donné. J'en ai fait bien entendu, vu les aggressions verbales non dissimulées, un usage ... quoique volontairement encore quelque peu "bridé".

Je n'ai eu de cesse d'être interrompu.

A la fin du débat, lorsque je quittai la salle de meeting, il m'a été susurré, dans le sas nous séparant du couloir principal, de dorénavant éviter de donner de tels détails.

J'avais accepté, entretemps, la requête de Mme Vandemoortele qui animait le débat, de revenir pour une seconde émission, sous peu.

Mr B ... En plus du renseignement, Libert était responsable de la sécurité intérieure du WNP. En août 1982, il succède à Paul Latinus comme informateur de la sécurité d'État.

>>> Vrai

Mr B... Libert avaitt apparemment un compte à régler avec Latinus, qu'il considérait comme un traître.

>>> Vrai ...  mais dans ce cas, les pareillement concernés étaient nombreux.

Fort heureusement, un règlement de compte dépassait mes convictions philosophiques, compétences, devoirs et prérogatives.

Cela n'était pas de mon ressort.

Mr B ...  Fin 1983, il aurait ordonné l'élimination de Latinus, car il avait trahi le groupe avec le policier Marnette (op).

>>> Faux ...

J'ai dit que j'en avais référé à ma maison-mère (PAL) pour qu'elle prenne les mesures adéquates suite au dérapage volontaire initié par Latinus. Il s'agissait d'un pur et inexplicable sabordement.

Quelles qu'aient été les mesures envisagées Outre-Rhin, Latinus, entretemps, s'était pendu suite à une déception/dépression amoureuse profonde, avérée et cruciale.

Si Monsieur Bouten avait pris le temps de lire les colonnes du Forum, s'y rapportant, il aurait gagné un temps précieux et un gain de crédibilité supplémentaire.

Mr B ... Latinus était très préoccupé par l'évolution du WNP et par son implication dans une machine à assassiner, les tueurs du Brabant.

>>> Le WNP était une structure bien trop jeune pour lui attribuer tout ce que les autorités et médias se sont  bornées à lui décerner.

Là encore, j'ai tout développé dans les colonnes du Forum.

Durant des décennies, je me suis époumonné à suggérer aux très successives équipes d'enquêteurs de poursuivre plutôt d'autres pistes telles que Scorpion, Alliance, Allianz, Minerve, Beil, Trident, la GAP et particulièrement d'aller taquiner le BURAFEX sans oublier de gratter le vernis du dossier des CCC.

On m'a traité de manipulateur, de mythomane et d'autres qualificatifs et quolibets particulièrement jouitifs (bah ... même pas fâché) durant plus de trois décennies jusqu'à ce que:

a. un journaliste bien informé vienne à confirmer, il y a de cela deux ans, que Minerve existe bien ...

b. un intervenant néérlandais actif dans les réseaux dont on débat, vienne à confirmer, il y a deux mois, qu'il a bel et bien travaillé pour les intouchables puissants du ... BURAFEX ...

c. le même également de tirer les mêmes conclusions que moi au sujet du lien Latinus et les CCC ...

d. le même, enfin, qui confirme les liens entre nos réseaux et Mr Carl Magnus Armfeld (dont le PAL et ma personne ont été chargé de surveiller durant près de 24 heures une villa située à Knokke où celui-ci tenait réunion avec ... Paul Latinus) ...

Question personnelle adressée à tous les enquêteurs privés autant que professionnels:

... et ... si la nébuleuse soumise aux caprices de Paul Latinus, lequel devait respecter ses engagements face à ses référants américains, n'avait subitement plus été sous souhaitable contrôle de son propre responsable, pour des raisons encore à déterminer, ne serait-ce pas là un début de justification de la chute orchestrée de tous ces dominos ?

C'est ainsi qu'il aurait préféré, afin de préserver sa précieuse liberté et de garder un semblant d'invulnérabilité, dévoiler sur le bureau du Commissaire Marnette (en présence du Maître de cérémonie Viandox délégué par la SN, présent à l'insu du magistrat instructeur) un barbecue judiciaire chauffé à blanc devant passer dans des mains expertes afin de trouver une issue qui lui soit favorable.

Mr B ...  Libert: "À Evere, on m'a proposé de passer au SDRA.

>>> Vrai.

Mon identité se trouvait déjà dans les registres.

Mr B ... Par exemple, j'ai rencontré le major Bougerol à deux reprises dans le bureau d'Emile Lecerf, le patron du NEM, dans la Dekenstraat.

>>> Vrai

Mr B ... Au WNP, il y avait des gendarmes et des soldats."

>>>  Vrai mais pas que ...

Il y avait des personnes de tous horizons mais ... de nombreux membres et candidats relevant des cadres de la Gendarmerie, de l'Armée et de la Police.

ML
TC"

Bron » tueriesdubrabant.1fr1.net

WNP = ... + kaderleden Gendarmerie, het leger en de politie (volgens Libert). Lees ik daar nu tussen de regels "ik wil wel bekennen maar dan moet iedereen mee 't bad in"? Ook de machtige onaanraakbaren "intouchables puissants" (de Burafex)! Stel u aub dan nu eens de vraag, wie had al die kaderleden van Gendarmerie, leger etc. ... moeten straffen indien dit zou uitgekomen zijn? (En met "dit" bedoel ik niet meer of niet minder dan hun lidmaatschap van een privé militie, ik maak er de Bende niet van.)

En waar kunnen we deze man af en toe terugvinden ... in de loods!? (Indien we een aantal mensen uit Overijse mogen geloven.)

Open vraag, nog niet zo lang geleden werd Libert voor de zoveelste keer opgepakt en ondervraagd, dan zou men hem toch minstens moeten gevraagd hebben namen te noemen van die kaderleden van rijkswacht, leger en politie ... of niet? "Les intouchables puissants", zij zijn de enige reden waarom we de Bende niet kennen, niet mogen kennen, niet zullen kennen. Punt.

coconut wrote:

WNP = ... + kaderleden Gendarmerie, het leger en de politie (volgens Libert). Lees ik daar nu tussen de regels "ik wil wel bekennen maar dan moet iedereen mee 't bad in"? Ook de machtige onaanraakbaren "intouchables puissants" (de Burafex)! Stel u aub dan nu eens de vraag, wie had al die kaderleden van Gendarmerie, leger etc. ... moeten straffen indien dit zou uitgekomen zijn? (En met "dit" bedoel ik niet meer of niet minder dan hun lidmaatschap van een privé militie, ik maak er de Bende niet van.)

En waar kunnen we deze man af en toe terugvinden ... in de loods!? (Indien we een aantal mensen uit Overijse mogen geloven.)

Open vraag, nog niet zo lang geleden werd Libert voor de zoveelste keer opgepakt en ondervraagd, dan zou men hem toch minstens moeten gevraagd hebben namen te noemen van die kaderleden van rijkswacht, leger en politie ... of niet? "Les intouchables puissants", zij zijn de enige reden waarom we de Bende niet kennen, niet mogen kennen, niet zullen kennen. Punt.

In dit licht blijf ik volgend interview uiterst merkwaardig vinden » YouTube

Tussen minuut 9 en minuut 11 lijkt de geïnterviewde even zijn mond voorbij te praten, om zich dan snel weer te herpakken. Hier geeft Michel Libert toch gewoon toe dat hij meegewerkt heeft aan de uitrol van de strategie van de spanning, niet?

629

Libert blijft een enigma. Er zijn veel aanwijzingen tegen hem en weer andere die hem vrijpleiten. Net als bij Beijer is het heel moeilijk om feit van fictie te onderscheiden in wat hij allemaal vertelt.

Mocht iemand er toch nog aan twijfelen of Michel Libert zichzelf als een Keltisch krijger ziet…

Bekijk bladzijde 19 van dit pdf-bestand » www.rozekruispers.com (PDF)

Bekijk vervolgens de voorpagina van Thingvellir » Forum

De keltische borstplaat voor een krijger dus. Voor mij is hij al lang geen enigma meer, Django68.

zenga wrote:

De rode draad doorheen je post is toch dat 9 november niet lukraak gekozen is voor de overval? Waarbij ik repliceerde dat het evengoed kon zijn dat ze vooral een bomvolle winkel wilden, en Sint-Maarten zorgde daarvoor.

Wie er nog niet helemaal van overtuigd is dat 9 november een symbolisch belangrijke dag is in de context van neonazi-terreur, raad ik aan om dit boek in huis te halen en hoofdstuk 5 te lezen » www.amazon.com